Ce n’est pas un petit dossier auquel je m’attaque sous vos yeux.

Les morues !

Alors oui, d’aucun me diront un groupe de copines sur trois s’appelle les morues. Mais je leur répondrai, on n’est pas UN groupe de copines, on est bien plus que ça. On se rencontre pendant notre ultime année d’études toute parisienne, on s’observe, on se tourne un peu autour, on prend le temps de se choisir et de se dire qu’on est bien ensemble, que nos caractères sont suffisamment différents pour être complémentaires et ne jamais s’ennuyer.

On a l’instinct grégaire chez les morues : trois ans pour accueillir un nouveau poisson. On l’a bien observé, examiné sous toutes les coutures, elle était jolie, un peu langue de vipère, parfaite, quoi. On file la métaphore petit à petit, nos mecs deviennent les maquereaux. On a un certain sens de l’humour chez les morues.

On a un prix littéraire, cette année aurait dû être le quatrième consacré, si on était arrivé à se décider. Les années précédentes, même si on a des caractères diamétralement opposés, trois histoires d’amour ont remporté la palme. La morue a un coeur d’artichaut. Ca commence à faire une drôle de recette.

Mais il y a quelques semaines, l’une de nous s’en est aller, elle a quitté le navire, délaissé le banc pour vivre sa vie ailleurs. Est-ce que ce sera mieux ? On espère que oui, même si on aurait bien voulu être là pour voir ça avec elle. (Attends, un an à Vancouver, je fais ma valise cet aprem’ !)

Et aujourd’hui, c’est le tour d’une seconde de voler de ses propres nageoires et de rejoindre pour le coup un vrai littoral. Alors nous voici en effectif réduit à quatre. C’est pourquoi nous lançons un appel à candidature:

Cercle de libraires/graphiste influent cherche Morue de remplacement. Place à prendre dès que possible. 

Vous aimez lire, mais surtout boire du blanc et dire du mal. Il vous faudra également être un peu shoppeuse sur les bords, et habiter Paris évidemment ! CV et lettre de motivation (assortis d’une lettre de recommandation du précédent groupe de copines si possible) à déposer ici. Toutes les candidatures seront examinées.

Et puis pour vous dire combien on est chouette, deux morues vous parlent un peu de Paris dans les semaines à venir (pendant que je serai en vacances) et vous pouvez retrouver la quatrième ici et ici.

Le livre pour briller dans les dîners mondains : On mange quoi ce soir ? Sylvia Gabet, La Martinière