Combien avez-vous de carnets, de pages « notes » dans votre téléphone, de bouts d’articles découpés dans votre portefeuille, ou éparpillés avec toutes les adresses à tester, le meilleur bobun de Belleville, cette boutique de bijoux fait mains ou la pâtisserie dont Elle parlait la semaine dernière ? Moi j’en avais des tas avant ma dernière obsession : Mapstr.

S’il y a un appli utile et bien faite dont vous ne pouvez faire l’économie, c’est Mapstr.
Vous crée un compte et c’est à peu près tout. Après, à vous de vous amuser. Vous renseignez tous les lieux que vous voulez, restos, bars, boutiques, librairies, Mapstr en connait un paquet et sinon rien de plus facile que de le créer. Vous mettez les tags que vous voulez, vous leur attribuez une couleur pour vous y retrouver facilement. Il y a même une fonctionnalité pour passer les adresses en privé et renseigner les étages et digicodes constamment oubliés de tous vos potes.

En parlant d’eux, s’ils ont Mapstr aussi (ils l’auront bientôt sinon rassurez-vous), vous pouvez afficher leur carte et prendre leurs bonnes adresses.
Ca marche aussi avec vos voyages à l’étranger, renseignez les adresses repérées, chargez la carte quand vous avez du wifi, elle reste consultable même hors connexion.

C’est la seule appli que j’ouvre presque tous les jours. Quand Adèle me parle d’un bar où elle a passé une pure soirée, je le mets dans mon mapstr et il y a même un endroit où mettre des commentaires persos, « conseil d’Adèle » au hasard.

Bon, moi j’ai un peu pété les plombs avec mes 170 adresses, mais bon, je suis blogueuse ou pas ?
Si vous demandez gentiment, je les partage avec vous. Pour le 31 par contre, oubliez-moi, si je trouve un endroit pas surbondé où danser sur une musique correcte et pas sur les pieds du voisin, vous pensez bien que je le garde pour moi !