Je dois vous avouer quelque chose. Dans nos pérégrinations parisiennes avec Roger, je n’ai pas toujours les meilleures idées. Roger, lui, il a toujours vécu là, alors bon hein.
C’est à cause de moi que l’on s’est retrouvé à l’Umami Matcha Café un samedi après-midi.
Dans le microcosme de la bloggeuse parisienne, c’est LE nouvel endroit à la mode, j’en ai déjà entendu parler trois fois depuis le début du printemps (enfin depuis fin mars voyez). Du coup, ni une ni deux, j’y emmène Roger !

Rendez-vous est pris pour 16h. Texto de Roger 16h02 : Tu m’avais pas dit que c’était pour les moins de 26 ans. Texto de 16h04 : et en plus c’est blindé ! Je me dépêche avant qu’il ne décide de rentrer chez lui. L’endroit est bondé. Et bruyant. Et plein de jeunes filles de moins de 26 ans effectivement.

On négocie avec les dents une place correcte, perchés au bar. Le concept de l’endroit, c’est que tout est au thé vert, au matcha, du thé vert bouilli. Dis comme ça, ça fait pas rêver, mais pour les amateurs de thé, c’est plutôt intéressant. Un goût amer, que nous avons dégusté sous deux formes, en thé glacé et en cookie-chocolat blanc-matcha. Roger a préféré un café de la super-machine-à-café identifiée par lui-même, que tu vois, y sont 10 troquets à tout casser à Paris à l’avoir (et je suis sûre qu’il les connait tous).
C’est très bruyant, c’est samedi après-midi, et en bons parisiens, ça nous gonfle.

Je ne m’étendrais pas plus, parce que ma semaine a été longue, mais je crois que cet endroit n’était pas fait pour nous. S’il l’est pour vous, préférez le midi ou les jours de semaine pour vous y rendre. A noter qu’il y a une épicerie dans le café, avec des produits joliment packagés, et parfois très bizarres.

Umami Matcha Café –  22 rue Béranger – Paris 3e – Ouvert du mardi au samedi de 9h à 19h.

Roger ne se remettait pas de cet illustrateur, j’ai hésité à faire l’article à sa manière pour rigoler, et puis non. Il est tellement plus drôle. Et puis ma mère lit mon blog.